L’absurde selon Poupon Destroy

Un texte de Poupon Destroy aka Alexia, déclamé en octobre 2016 au Down Town café, une scène ouverte parisienne.

Admirez ce style sans retenue, cru et plein de finesses pourtant 🙂

 

C’etait une girafe cactus homme, drôle de créature au petit phallus et aux boules de billard, un drôle de personnage assez rare aimant jouer de la musique en cachette de son petit appareil.
Dans ce royaume oh combien fantasmagorique et démentiel cet individu incongru, farfelu que le Dr Bierre Bourrer adulait tant jouait le rôle du moralisateur aigri et peu flatteur. C’était monsieur pan pan cul cul et ce matin à son turbin il recevait un vilain galopin, un garçonnet peu gentillet, ignare et sans morale. Il s’appelait Kevin Schtarbé. C’était une tasse de café aux yeux violet en spirale possédant un corps de crocodile et fleurant l’alcool. ” Mr Pan Pan ” dit il ” le docteur Bierre Bourrer m’a envoyé ici pour me calmer car je suis méchant et si turbulent, je suis un sale gosse ”
” Très bien ” dis Mr Pan Pan cul cul” Parlez moi de vous que je cerne la vilaine chose ”
Il ricana d’un air vieillot hasbeen, lui et sa moustache poivre et sel, et fronça ses sourcils broussailleux et ses poils terriblement piquant sur son visage .
” Je me présente. Mr Kevin Schtarbé. J’aime fumer de l’estragon illégal pour ensuite me repentir devant les gendarmes du royaume et prendre des fessées bien méritées. Oh oui .J’aime aussi flatuler devant mes psychiatres pour les exciter, fantasmer sur la lampadaire strepeateseuse et uriner dans l’église alcoolique buveuse de bière .Et ce qui me plait le plus, oh ce que j’aime cela! C’est d’éjaculer dans la théière des fleurs  chevals et de rentrer sans autorisation dans le vagin du docteur Bierre Bourrer pour y faire du scooter sans casque sur un arc en ciel .
” Sapristi .Vous êtes un sacré petit merdeux, un vrai salaud, une daube putride, une pourriture de môme dévergondé. Ah la décadence de la jeunesse. Vous devez être puni sévèrement!”
Le merdeux gloussa tout en se masturbant d’angoisse, de honte et d’excitation puis vocifera :
” Oh oui oh oui. Je dois être puni ”
Pan Pan cul cul saisit son appareil et fouetta l’oeil violet de son esclave .
“Demande pardon, demande pardon ”
” Pardon maître, pardon maître ”
“Que vois tu à présent ?  ”
” Je vois l’extase, l’extase de la honte, l’extase de ma soumission devant toi. Oh moi qui ne suis que putride excrément et chose abjecte devant ta splendeur grandiose et ta divinité si profonde et vertueuse ”
Pan Pan cul cul saisit les boules de billard du merdeux crocodile. Il lui passa les menottes.
” Moi je suis un brave policier ,un prêtre si pieux et chaste qui te punis. Toi tu es la décadence. Lèche mes pieds saligaud, grotesque merde. Laisse moi mordre ton appareil vert et visqueux rempli d’écailles repugnantes et sordides. Répète. Je suis ton maître. Tu es ma chose.
” Oh oui vous êtes mon maître. Mon maître. Oh grand roi, laissez moi m’humilier, me ridiculiser, crachez moi dessus s’il vous plaît, je vous en conjure “.
” Oui mais à une seule condition abominable animal. Que tu te repetentisses encore et encore de tes moeurs si scandaleux, que tu te repentisses à outrance de ta déchéance gros laideron aux yeux de merlan frit ”
” Je demande pardon devant vous, devant Dieu et la police du royaume, moi ridicule et sombre décadence. Punissez moi encore”
” La séance est finie.Vas au coin “.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s