Mon corps est si fragile

Mon corps est si fragile
J’ai une tête en bois,
Et des pieds en argile ;
L’enveloppe que l’on voit ?
Une carcasse inutile.

Des jambes peu toniques,
Mais que dire des bras ?
Et le cou névralgique
qui soutient le trépas
d’un cerveau tyrannique.

Ah je me sens si lasse !
Mes nerfs à vif, aigris
Par une guerre crasse,
Et mes muscles meurtris.
Quel corps inefficace.

Princesse au petit pois,
A l’époque on pensait,
Que tous ces matelas,
Révélaient ta beauté ;
Mais où était ta joie…

Advertisements

2 thoughts on “Mon corps est si fragile

  1. ça me plait beaucoup. C’est le poème d’une belle femme. D’une belle femme qui aimerait que les regards s’attachassent moins sur sa beauté extérieure. Je perçois une autodérision vis-à-vis une beauté qui n’intéresse que les yeux extérieurs et rend opaque celle intérieure. Enfin, c’est ma lecture…

    Like

    • Bonsoir, mmmh, si cette lecture vous parle alors c’est suffisant 🙂 Chacun-e est libre d’y voir ce qu’il-elle voit. Merci de votre commentaire, il me fait plaisir 🙂

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s