La condition humaine

J’ai arrêté de croire
Que les gens heureux n’existent pas.

C’est faux,
Ils sont discrets, c’est tout.
Les gens heureux sont occupés
A être heureux.
Ils n’ont que faire de deviser
Sur la condition humaine.

Je ne veux pas être soumise
Aux diktats du:
“Il faut se battre pour être heureux”
Certains n’en ont pas besoin.
Je ne sais s’ils sont heureux,
Mais ça aide.

J’ai arrêté de croire
Que l’on se construit dans l’adversité.
Ceux qui ont vécu la guerre
Préfèreraient ne pas l’avoir connue.

Qui veut nous faire aimer notre douleur?
Cette soi disant
Condition humaine?
Le bonheur compatible avec la douleur,
Foutaises!

Comment a t-on pu
Se laisser berner par ceux-là?
Pas plus heureux que nous,
Mais qui peuvent nous asservir
Pour calmer leurs névroses.

Quel puissant opium que les croyances sociales!

Tous dans le même bateau qui coule,
Eux avec nous, mais hors de l’eau
Quand nous nous noyons.
Pas plus heureux, mais plus au sec.

Qu’ils y restent au sec.
Ils ne me feront plus croire
Que le bonheur est dans la trime.

Je veux sortir la tête de l’eau
Et être au sec,
Mais pas que.
Car ça n’est toujours que leur condition humaine.
Ils s’en croient à l’abri, les cons.

Non, moi je veux être au sec
ET heureuse.
Et peut-être même pas discrète.
Pas pour frimer,
Mais pour transmettre.

Qui sait,
Un jour peut-être,
Nous écrirons une nouvelle
Condition humaine.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s