Parapluie de l’aube

Parapluie de l’aube
Cache moi du soleil
Sous ton manteau noir,
Car ses rayons brûlent mes yeux
Et ma peau de porcelaine.

Ombrelle du soir
Ouvre moi aux étoiles
Sous ta voûte vaporeuse,
Car leur éclat ravive mon sang
Et mon cœur endolori. 

Dans le creux de la nuit
Soudain une lumière
Une pierre a roulé
Un passage s’est ouvert
un chemin s’est tracé
L’obscurité a fui. 

Dans le frais du matin
Sa voix m’a appelée
Sa main a pris la mienne
“Viens vers moi, petit loup.”
J’ai repris feu ce matin.

 

Poème en duo avec Khalid El Morabethi

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s