Le drame

Ma foi, on verra où tout ça me mène,
Ma foi, on verra où tout ces mots me mènent,
Est ce un drame au fond ?
Pourrais-je faire comme je fais souvent?
Cueillir les bourgeons poussés par les vents,
Dormir dans les bras d’un amant, puis d’un second,
Se taire enfin et se laisser consoler,
Dans l’urgence, oui l’urgence absolue de s’aimer,
Suivre les mots sans voix, et dans les bras de ses amants
Se lover. Et pleurer…
Mouiller les joues de mots crus et de violence folle,
Tarissant ainsi la source béante du néant,
Et dans les bras de ses amants s’effacer,
Et dans les bras de ses amants
Accueillir la chaleur,
Entendre battre son coeur,
S’entendre vivre.
Poème en duo avec le poète Khalid El Morabethi
Advertisements

One thought on “Le drame

  1. ”Et dans les bras de ses amants
    Accueillir la chaleur,
    Entendre battre son coeur,
    S’entendre vivre.”

    Un hasard magnifique. J’aime bien ce texte

    peut-on faire comment on fait souvent ?

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s