Le cafard vomit

 

C’est une patte, et puis deux,

La sueur coule sur les poils rugueux

Le cafard a la nausée

Le monde sur lui s’est acharné

 

Une patte, puis deux

Il avance,  blafard

Rongé par le cafard

La terre tourne comme elle peut

 

Une patte… puis deux

Il n’y aura pas d’heure de gloire

Pour le malheureux cafard

Croulant sous le sort des dieux

 

Une patte… … puis deux

Les antennes se tournent vers les cieux

Frémissant à l’approche de la brume

Toxique. Cafard posthume

 

Le titre, vient de mon ami poète et muse Khalid el Morabethi. Je lui ai demandé de me donner une piste d’écriture, il m’a écrit: le cafard vomit.
Comme nos deux âmes voguent sur des univers qui semblent bien s’accorder, on s’inspire mutuellement.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s