L’enfant seul

Elle était seule
Dans sa tête vide
D’espoir et de plaisir
Elle a enfanté
L’enfant seul.

L’enfant seul
Vide des plaisirs
De sa mère qui
N’y a jamais goûté
Et qui jalouse ceux
De l’enfant seul
Qui lui non plus
Ne les connaît.

La mère seule
Regarde au loin
C’est ce que l’enfant comprend
En fait elle ne regarde rien
Et l’enfant attend.

Le temps passe et il attend
Que sa mère revienne vers lui
Mais sa mère qui près d’elle le tient
A oublié complètement l’enfant.

Et l’enfant a eu le temps
De rêver dans tous les sens
Les sens cachés dans son regard
Et de tout un monde ainsi créer
Pour traduire le silence et l’immobilité.

Mais le masque ne cachait pas
Les promesses imaginées
Au lieu d’un monde qui les lierait
La froideur était réelle
Et la mère contenait sa honte
De haïr l’enfant qu’elle tenait.

Désormais l’enfant est grand
Il sait ce que ce regard signifiait
Il sait à quel point il s’était fourvoyé
Et les yeux dans le néant
Il se sent triste et seul.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s