Le chant des perles

 

Roule, roule

Petite perle sous mes doigts agiles et lents

C’est le chant de tes sœurs qu’au loin on entend ;

Du fond de l’océan dans leurs couches nacrées

Elles chuchotent en chœur dans la langue sacrée

La mélodie des eaux, mélopée entêtante

En quête de ton âme frissonnante.

 

Laisse-toi caresser

Par mes pensées sensuelles

Et ainsi te livrer

Comme une jouvencelle.

 

Pardon !

J’ai péché…
Je ne voulais…

… que ta chaleur et ta beauté
Afin de calmer mes cruelles errances ;

J’ai cherché l’affection de la boue à la transe

Epuisée je suis écœurée je suis…

Triste à crever !

 

Pardonne-moi petit cœur

D’avoir ainsi voulu te sacrifier,

Sous mes doigts avides oui tu gémissais

Mais bien de la perte de tes sœurs.

 

Roule, roule

Petite perle sous mes doigts une dernière fois

Et viens te lover au creux de ma main ;

Au chant de l’eau guide mes pas

Qui te ramènent auprès des tiens.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s