Poésie du ciel et de la terre

Ce poème est co-écrit avec Khalid El Morabethi http://lamuseduciel.blogspot.fr/

 

Demain peut-être, quand je mourrai,
Peut-être que dans le ciel, là-haut,
Un peintre viendra dessiner pour moi quelque chose de beau.

 Et sûrement, le parfum de la rose,
Viendra me raconter près de ma tombe, son bonheur d’être éclose,
Oui, j’écouterai,
En paix.

 Demain peut-être, je partirai. Vois-tu, je sais qu’il m’attend,
Peut-être j’entendrai ce que me dit le vent,
Ce que chante l’abeille et murmure l’étang.

 Peut-être ce bras posé sur mon épaule,
Me donnera des ailes, que de joie  je m’envole ?

 Quand je mourrai,
Peut-être que j’aurai le temps de dire à mon créateur,
Que je l’aime avec ardeur.

 Mais aujourd’hui c’est déjà demain
Et j’emprunte finalement le chemin incertain
Laissant à plus tard le chant des fleurs ensorcelantes.

 A toi la vie j’ai décidé de te livrer ma joie
Et le ciel que je loue, bienveillant attendra
Arrachant aux étoiles impatientes le doux destin qui nous rejoint.

 De toutes parts pourtant des voix s’élèvent
Vent, forêts et cours d’eau me laissent sans répit
D’avoir bravé le sort,
D’avoir bravé la mort.

 Je ne succomberai pas, mon amour est entier
Lacs, montagnes et prairies, vous et moi, et les astres aussi
Dans cette grande danse ne sommes qu’un, sommes la vie.

 

Advertisements

One thought on “Poésie du ciel et de la terre

  1. Pingback: Poésie du ciel et de la terre | Mona de B.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s