La façade

 

D’autant plus triste et vulnérable

Que la façade est parfaite.

Beauté de carnaval

Combien sont-ils comme elle

A momifier une part de leur être

Pour intégrer la tête haute le Grand Théâtre

Recluse dans un coin, elle s’est accordée un petit rôle.

Grande artiste peut-être

Qui ne peut pourtant pas jouer la plus grande comédie,

Celle de la vie.

Ses efforts sont maladroits et malhonnêtes,

Ses mots sonnent comment un sermon récité.

Cruelle est la sensation de savoir

Qu’elle ne créera pas l’illusion

Car tout son être le refuse, le transpire,

A quand la transformation?

 

Apparemment extrait de texte, 2008

Advertisements

One thought on “La façade

  1. Pingback: Poésie du désespoir | Journal intime d'une femme différente

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s