Ora pro nobis ou “On bénit bien les chevaux” de Nemo

 

Foi de cheval de selle

Jamais je n’aurais cru

Qu’un jour une pucelle

M’osât monter à cru !

Quand la jeune écuyère,

Se penchant à demi,

Caressa ma crinière

Tout mon poil a frémi.

Je devins son esclave,

Aimant par dessus tout

Sa présence suave ;

Je la suivis partout.

Devinez ma surprise

Quand je fus mis parmi

D’autres face à l’église

De saint Barthélémy.

Lecteur, je dois vous faire

Une confession :

J’ai subi le calvaire

D’une procession !

Au milieu de la place,

Un curé gros et gras

Nous attendait, bonace,

Goupillon sous le bras.

Tout se passa très vite,

Le bougre m’aspergea

Avec de l’eau bénite ;

Je fulminais déjà !

N’étant pas catholique,

Je mis à ce nabot

En guise de réplique

Un bon coup de sabot.

Mais il eut de la chance

Car il put amortir

Le choc, sans conséquence,

Et nous pûmes partir.

Pendant tout le cortège

Un rêve m’obséda :

Étant mort deviendrai-je

Le cheval saint Dada ?

 

de Nemo

tiré de la page web http://www.atramenta.net/lire/ora-pro-nobis/48572/1#oeuvre_page

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s