Salvatrice décadence

 

Il est dit qu’il n’y a pas de place

En ce royaume des Fous Suprêmes

Pour une princesse en disgrâce.

 

Elle, dit qu’il n’y a pas de place

Pour de vaines guerres de chapelles,

Et tandis que sonne l’appel,

 

Elle relève la tête et sa couronne,

Et à ses pieds royaux dignement la dépose,

Alors qu’à nouveau le glas sonne.

 

Sans faillir elle pointe son doigt

Vers la foule haletante, quasi aphone,

Et lentement quitte son trône.

 

Le front haut et sans plus un mot,

D’un pas, puis d’un autre,

Elle rejoint humblement ceux qu’on traite de sots.

 

 

Alice se baigne d’heroic fantasy

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s